Actualités

Forte de son succès, la Classe Défense s'élargit aux élèves des Lycées technologique et professionnel, après ceux du Lycée général Fénelon Notre-Dame de La Rochelle, pour des jeunes intéressés par les métiers de l'Armée et de la Sécurité civile.

Le succès de la Classe Défense

Publiée le 13 juin 2024

Depuis un an qu’elle existe, la Classe Défense voit de plus en plus de jeunes s’intéresser aux métiers de l’Armée et de la Sécurité civile. C’est la raison pour laquelle nous élargissons désormais ce dispositif aux élèves des Lycées technologique et professionnel, après l’avoir testé au Lycée général Fénelon Notre-Dame de La Rochelle.

Le recrutement des candidats a dû se faire sur lettres de motivation car ils étaient 24 à vouloir s’engager dans cette option et ainsi intégrer la seule Classe Défense en Lycée privé du département de Charente-Maritime.

Les 16 retenus s’appellent Tania, Enzo, Lysa, Maxime, Timothée, Damien, Agathe, Inaki, Andréa, Hortense, Maëlle, Pierre, Camille, Léa, Hugo et Apolline. Leurs motivations sont diverses mais bien réfléchies ! Certains sont issus d’une famille travaillant déjà dans les secteurs de la Défense ou de la Sécurité civile et prônant des valeurs telles que le sens de l’honneur, la fierté pour son pays, la volonté, la détermination, la solidarité… La moitié d’entre eux ont déjà un objectif professionnel, l’envie d’embrasser une des professions du secteur de la Défense (pompier, gendarme, policier, médecin du Service de Santé des Armées…). D’autres sont passionnés de géopolitique, veulent mieux comprendre le monde dans sa richesse et sa complexité, à travers ceux qui interagissent au niveau international en fonction des événements, notamment pour résoudre des crises, protéger des populations, sauver des vies… 

Pendant l’année scolaire 2024-25, la Classe Défense va s’intéresser à trois axes :

1 ) La géopolitique : des conférences feront le lien entre la présence des armées sur notre territoire et ses interventions à l’international, en raison du contexte géopolitique ;

2 ) Les sorties : aller à la rencontre de différentes unités militaires et de défense civile afin de prendre conscience de la diversité des métiers et des missions. Cette mise en relation et l’obtention des autorisations sont grandement facilitées par la DMD (Délégation Militaire Départementale de Charente-Maritime) ;

3 ) Le devoir de mémoire : se souvenir et mettre à l’honneur les gendarmes résistants pendant la Seconde Guerre mondiale en effectuant des recherches auprès du SHD (Service Historique de la Défense).

Toujours soutenue par la Compagnie de Gendarmerie Maritime de L’Orient, la Classe Défense Fénelon Notre-Dame bénéficie également d’une marraine, le Lieutenant-Colonel Marge Cuvier, commandant le CNIGM (Centre National d’Instruction de la Gendarmerie Maritime) de Toulon. La nouvelle convention, englobant nos trois lycées, a été signée par :

  • M. Philippe Misery, Chef d’Établissement Second Degré
  • Mme Yasmine Labrousse, Enseignante d’Histoire-Géographie, Relais Défense, Membre de l’IHEDN
  • Général Hervé Chêne, Commandant de la Base aérienne de Rochefort, Délégué militaire départemental de la Charente-Maritime
  • Lieutenant-Colonel Jean-François Laporte, Commandant en second, 3e Régiment du SMV ou Service Militaire Volontaire (Futur Adjoint au Délégué militaire)
  • Adjudant-Chef Emmanuel Hudela, Commandant de Brigade, Adjoint de la Brigade de Surveillance du Littoral de La Rochelle, signant pour la Gendarmerie Maritime de Lorient